Le Médecin Malgré Lui


À partir de 10 ans

 

Mise en scène Jean-Daniel Laval

Avec Damien Coden (Sganarelle), Clotilde Daniault (Martine), Alexandre Tourneur (Valère), Phillipe Bruneau (Lucas), Cédric Miele (Géronte), Mathilde Puget (Lucinde), Vincent Caire (Léandre), 

Tiphaine Vaur (Jacqueline)

 

Costumes Anne Ruault

Musique et bruitages Jade Breidi

Masques Marie Muyard

Décors et lumières Rémy Bourgade

 

Durée 1h15

 

Résumé


La satire de la médecine, sujet que Molière affectionne, car il considère les médecins comme des  charlatans ignorants plus intéressés par l’argent que par la médecine, avait déjà été abordée dans Le Médecin volant (1659) et L’Amour médecin (1665) et le sera dans sa dernière  pièce Le Malade imaginaire (1673).

 

Avec Le Médecin malgré lui, Molière  retourne  à ses origines, c’est-à-dire à la farce sortie de la tradition médiévale et de la commedia dell’arte italienne.  

 

Toutefois,  si  Le Médecin  malgré  lui  est  une  farce,  elle  n’en est  pas  moins  une  oeuvre de  la maturité de Molière par sa composition rigoureuse, la beauté et le naturel de sa langue.

 

Particularités de cette mise en scène


Le décor rappelle les tréteaux du temps de Molière.

Avec leurs costumes aux couleurs vives et leurs masques, les comédiens s’amusent avec le  texte de Molière et donne à cette farce une dimension comique aux allures de bande dessiné, le tout entrecoupé de clins d’œil musicaux, de bruitages évocateurs et de chansons.

©PhilippeFretault